Anonyme

11 octobre 2009

Nouvelle année scolaire.. Nouvelles désilusions, troubles et perditions

 
2576_140003970695_793785695_6192142_466570_nUne impression que tout se barre, que ma vie va là où elle ne devrait pas aller. Que tout ce qui arrive est un échec...
Nombres de soirées ratées qu'on ne compte même plus sur les doigts de la mains.. Même s'amuser est devenu difficile..!
Je me rend compte que je ne suis plus qu'une loque, qui s'ennerve contre tout, se dispute contre tout le monde. J'essaie de tout contrôler mais ne contrôle en réalité plus rien. Je met tout ça sur le compte du Karma, un karma qui semble ben mauvais.. Pourquoi, qu'ai je fais ?!

Grandir, pourquoi grandir rime t-il avec refléchir. Je me revois il y a 2 ans, voir même qu'un..vivre ma vie tout simplement, ne pas réfléchir..Qu'est ce que ça engendra dans mon futur ? Est ce une bonne idée ? Vais je trop loin ? Vais je me détruire ? Commencer à réfléchir au futur, alors qu'on c'etait toujours dis qu'on ne devait penser qu'au présent.

J'ai l'impression de perdre mes repères, perdre tout ce que j'ai toujours aimé.
Ma mère part travailler loin, je mécroule en larme en annoncant ça de maniere anodine à une copine.. et si ça me touchais plus que je ne pensais..? et si devenir une grande fille ne me plaisait pas tant que ça ?

J'ai recommencé avec Thomas..
On a tous cru que ça marcherai, même moi j'ai réussi à y croire. Et puis bim, de nouveau scénario identique, retour arrière exacte..Pas une faille, toujours pareil. Fouine, conversation conprométante, pauline, doute, ennervement, dispute, amour, reconciliation...
"Je ne veux plus de lui reprend le, eloigne le de moi, qu'il ne revienne plus jamais"..!
Si tout pouvais s'arrêter là.
Il l'aime et l'aimera toujours, où c'est ce que je me dis pour que ce soit plus facile. Je ne sais si je l'aime où si le fait de me sentir dans une histoire digne d'un film dramatique qui me plais même plus que l'amour. J'aime donc soufrir. ou pas, mais pourtant mes faits et gestes n'arrivent à prouver le contraire !

Un besoin que tout change, eloigner ce sentiment de déprime.. Cette impression d'être maudite, que plus rien ne va jamais bien aller.
Je me rend compte que la vie ne peut ne pas toujours être une partie de plaisir, et ça me fait peur. J'aimerai arrêter de réfléchir et juste avancer, j'ai l'impression de devenir comme la masse qui se pose des problème pour rien, et déprime sans raison, et ce n'est plus qu'une impression semble t-il, je suis comme ça.

Posté par One_ à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 mars 2009

THOMAS.

Ce prénom.. qui, en quelques semaines a représenter beaucoup de chose, trop de chose même.
UN MOIS, un mois de bonheur ? Irons nous jusque là ? Quand je relis mes phrases, que ce soit ici où sur d'autre feuilles, je me rends compte que je n'étais sur de rien, et le bonheur n'était peut être pas le mot dominant.. Pourtant maintenant, le mot, celui qui représente tout, est, le MANQUE..! Un manque de toi, un manque de nous. Des habitudes prisent bêtement, et si rapidement.
Tu m'as fais mal, tu m'as même fais pleurer, moi qui pensais être bien trop forte pour un jour pleurer aussi ouvertement devant un homme, et d'autant plus à cet age là. Mal au cœur, mal partout même. Un sentiment de honte, de bêtise. Qu'ai je fais ? Pourquoi suis je là ? Pourquoi m'as tu fais t'aimer ?!
POURQUOI JE SOUFFRE !
Tu as choisi, et ce n'est pas moi qui ai gagné. Pauline...Lucile. Un fossé enorme, tu joue avec nous, manipulateur ! Vile calculateur. Je te hais et t'aime en même temps. Je me sent idiote, idiote de t'avoir aimer, idiote de continuer à avoir des sentiments pour toi, et surtout idiote de souffrir pour tout ça. Je devrais en rire, oublier, ne pas y penser, comme j'ai l'habitude de faire. Mais je ne peux pas, je te vois chaques jours, j'ai mal, je te veux, et en même temps je veux que tu te tienne à distance de moi.
"Pauline est trop gamine". "J'aime Lucile, mais je t'aime aussi toi", "Je n'arrive pas à être naturel avec toi", "tu es trop parfaite", "je t'aime", "je l'aime", "je suis un connard", "non ne tkt pas je rompt avec elle cette aprem", et elle a ces règles", "je t'aime", "je vais rompre avec pauline que tu veille de moi ou non", "j'ai fais mon choix, je crois que j'aime pauline", "je me suis trompé c'est toi que j'aime et j'ai honte de se que je t'ai fais".
QUE FAIRE APRES TOUT CA ?!
Lui pardonner, le haïr.
Je ne peux que me rendre à l'évidence, il me prend pour une conne.. Mais que faire ? Je pense l'aimer, ou du moins, il m'y a obligé. En instaurant une passion pour moi, qui était réelle, bien réelle au debut.
Sortir avec son fantasme..! Ce n'etait pas une si bonne chose apparement. Tu as eu une trop grande estime de moi. J'ai été l'amoureuse parfaite, et ça je pourrai toujours m'en venter. Sans prétention aucune.
Maintenant que vais je faire ?
J'attends que tu rompt, si un jour tu le fais. La rupture en réalité ne m'importe peu, je veux juste que tu sache si tu l'aime encore ou pas..réellement.
Tu dis m'aimer, mais je sais que c'est une vague idée qui germe au fond de toi. Je suis moins chiante qu'elle, plus belle... même objectivement, je sais qu'à tes yeux je suis milles fois mieux, pourtant tu l'as bien choisi. Alors que faire ? Retanter quelque chose, pour qu'au final je repasse pour une grosse conne, pour que le même scénario se répète ?!
Toutes mes amies te detestes, j'aimerai être comme elles, n'avoir que tu dégout, et peu d'intéret pour ta personne. Sans mentir, ce n'est absolument pas le cas.
Certain jour je me dis que tu ne vaut vraiment rien, et que te perde à été une "bonne chose". Puis, je te recroise, et j'ai encore mal, je te "parle", et cette gène instauré me fait souffrir, horriblement.
Tu joue avec moi, tu joue avec nous. Tu adore ta position, le fait d'être un connard comme tu aime à le dire. Je le sais thomas, ça ne sert à rien de le nier.

Posté par One_ à 17:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]